COMMUNE D'ATTECOUBE

 


IMAGE DE LA SEMAINE


PHARMACIE DE GARDE


Pharmacie du ROND POINT BIDJANTE   GAUCHE
Tel : 00 00 00 00

Pharmacie d'AGBAN   GAUCHE
Tel : 20 37 22 30

Pharmacie d'ATTECOUBE   GAUCHE
Tel : 20 38 07 74

RADIO ATTECOUBE FM

FLASH NEWS

LA MAIRIE D’ATTECOUBE REND UN VIBRANT HOMMAGE AU CONSEILLER IBRA BAKHOUM MAMADOU RAPPELE A DIEU LE 15 OCTOBRE DERNIER

CONSEIL MUNICIPAL 2019

INFRASTRUCTURE ET DÉVELOPPEMENT/ LA COMMUNE D'ATTÉCOUBÉ DÉSORMAIS A UN NOUVEAU CENTRE D'ÉTAT CIVIL

WEEK END SPORTIF

WEEK END SPORTIF

OCTOBRE ROSE 2019: LA MAIRIE DATTÉCOUBÉ EN PARTENARIAT AVEC LE ROTARY CLUB ABIDJAN AKWABA CONTRE LE CANCER DU SEIN.






PARTICIPATION CITOYENNE DANS LES PROJETS



LES JEUNES DE LA COMMUNE

  • Emploi et insertion des jeunes

La politique de l’emploi de l’équipe municipale a deux volets. Les emplois au niveau de la Mairie, et les emplois à travers la formation permettent la prise en charge total des jeunes.

Le plan du conseil municipal pour les jeunes est de :

  • Les structurer en association afin de les circonscrire. Ce plan vise à les organiser en association afin de les identifier, les nombrer par quartier et les orienter.

Cette organisation était telle que les jeunes étaient en association soit par affinité ou par secteur d’activité et ces associations étaient coiffées par une union des jeunes dans le même quartier. Ces unions de jeunes de chaque quartier ont mis en place une union communale de jeunesse appelée UJCAT (Union des Jeunes de la Commune d’Attécoubé). Malheureusement, cette union s’est très vite disloquée par faute de moyen de fonctionnement car elle comptait entièrement sur la mairie. Cependant, nous dénombrons178 associations actives dans les quartiers.

  • Promouvoir des projets pour l’autosuffisance de la Jeunesse.

Il s’agit du projet de permistrois cents (300) jeunes ont bénéficié à un coût de 2.100.000, projet de formation en métallerie qui a connu vingt cinq (25) bénéficiaires à un coût de 10.000.000, projet demille (1.000) apprentis artisanaux et trois cents (300) jeunes en commerce qui ont avorté par désintéressement de la jeunesse. En 2004,36 jeunes ont été formés aux métiers de la pâtisserie à un coût de 15 millions.
Chaque année, l’union des jeunes bénéficie d’une subvention de 5 millions de francs. Cela fait un montant de 50 millions en 10 ans.

Le projet PASU (Programme d’Appui à la Sécurité Urbaine) continu de se réaliser du succès dans la commune. Ce projet a abouti à la construction d’une mission locale dans la commune à un coût de 100 000 000 de francs en collaboration avec l’AGEFOP et la coopération française.
Cette mission locale offre des emplois temporaires aux jeunes comme l’entretien des espaces, la réhabilitation des bâtiments publics, la collecte des ordures, etc.
A travers l’embauche, le conseil municipal a donné l’opportunité à 243 jeunes de travailler à la mairie.

  • Occuper et orienter sainement la jeunesse.

Pendant les vacances, les jeunes sont orientés sur les types d’activités sportives, culturelles et récréatives à faire. Ces activités sont suivies et parrainées par le conseil municipal.

  • Dans le cadre de l’écoute, de l’orientation, de l’encadrement et de la formation plusieurs actions ont été menées en faveur des jeunes de la commune.
  • Les activités de la Plate Forme des services

Depuis son inauguration en Mars 2010, La Plate Forme des Services est à l’écoute des jeunes afin de les orienter sur les projets d’encadrement, de formation et d’insertion.

  • Les assises de la Jeunesse

Le conseil Municipal a organisé les jeunes en association dans les quartiers, créé des unions des jeunes dans les quartiers qui sont chapeautées par l’Union des Jeunes de la Commune d’Attécoubé (UJCAT)afin de les circonscrire. Mais au file du temps ces organisations se sont disloquées pour livrer les jeunes à eux-mêmes. Ce déficit a motivé le conseil Municipal à organiser les assises de la Jeunesse d’Attecoube le 14 et 15 Avril 2012 afin d’asseoir un conseil des jeunes (COJAT) dont le président (SYLLA SOULEYMANE) a été investie pour réorganiser et orienter les jeunes.

  

  1. Le lancement des activités du mérite international de la jeunesse

Cette structure internationale a pour mission d’encadrer, de former les jeunes de 18 à 24 ans aux divers métiers afin de les insérer dans la vie active. Elle a tenu à présenter ses ambitions à la jeunesse d’Attécoube et au Maire lors du lancement de ses activités le Jeudi Juin 2012.

I-PROJETS OUVERTS AUX JEUNES DE LA COMMUNE

-Projets & Impacts Rapides

  • Une Opération << Permis de Conduire >> en faveur de 300 jeunes d’une valeur de 09 Millions en 2002 a été lancé .
  • Des bourses d’une valeur de 14 millions CFA ont été octroyées à 69 jeunes déscolarisés de la Commune en collaboration avec le FDFP pour une formation en pâtisserie, en Hôtellerie et en boulangerie. Remise des Diplômes le 12 Mai 2004.
  • Un fond de garantie d’une valeur de 10 Millions (10.000.000 FCFA) a été placé à la COOPEC pour subventionner les projets des Femmes,
  • Cinquante quatre (54) jeunes déscolarisés ont été formés au Métier de Métallerie
  • Deux cents (200) jeunes également ont bénéficié de la formation au Métier de gestionnaire de Commerce.
  • Quatre Vingt Neuf (89) Jeunesont été formé aux métiers de la medecine (Aide sage femme, Aide Soignante, Auxilliaire de Pharmacie )


-Projets à durée déterminé
Le contrat de désendettement et de développement est projet d’exécution du PPTE. Ainsi les partenaires nationauxont bénéficiés des fonds pour financer les projets de développement dont la Plate Forme des Services à travers trois composantes dont les THIMO (Travaux de Hautes Intensités de Mains d’æuvres), les AGR (Activités Génératrices de Revenues)et les appuis institutionnels.

Le PAPC (Programme d’Assistance Post Conflit) qui est une structure de l’Etat a eu pour mission le déploiement des PFS sur le territoire national. Ces plates formes de services ont leur démarche d’insertion des jeunes comme la DIPAO (Démarche, Information, Promotion, accueil et Orientation), la démarche DAPE (Démarche d’Accompagnement à la Professionnalisation dans l’Emploi) qui est composé des mesures suivantes comme << Espoir Jeunes >>, << Régie des services Territoriaux >> et <<Cap Emploi >> enfin la démarche DACA(Démarche à l’Accompagnement à la création d’Activité.

La Plate−forme de Service a pour vocation l’insertion socioprofessionnelle des jeunes aussi bien à ATTECOUBE qu’en Côte d’Ivoire.Dans son exécution, elle est composée de la Mairie d’Attécoubé qui assure la vision globale du Comité Locale d´Insertion des Jeunes (CLIJ) en conformité avec le Plan Local d’Insertion des Jeunes (PLIJ).
Cet organe d’exécution dispose à cet effet d’outil et de méthodes de travail qui sont les éléments constitutifs de notre politique globale d’insertion des jeunes suivant différents buts et objectifs cibles.

PRESENTATION DES PROJETS

1-Le projet<< Cuirs et Peaux >>

Ce projet a été initié par l’équipe de la Plate Forme de Services. Il est à sa phase active après que le Président du CLIJ ait adressé un mémorandum à l’équipe projet sur le retard que connait le chronogramme d’exécution.
A cet effet, une équipe tripartite a été mise en place et est composée des animateurs de la Mission Locale, des agents du FNS et des agents du cabinet Simplex TT. Elle a pour mission de faire l´évaluation hebdomadaire du projet.

Aujourd’hui, après exécution des modules théoriques par les 500 jeunes au Groupe Scolaire Avicenne à la Riviera Palmerais dans la commune de

Cocody, le module sur la conservation des peaux d’animaux a été étudié dans un centre technique à Vridi.
Après les différentes formations théoriques, les jeunes apprenants doivent signer les statuts des trente (30) SARL qui composent la << Manufacture Cuirs et Peaux de Côte d’Ivoire >> avec le notaire commis par le FNS, Maître HAPALI, le 17 Septembre 2008 dans les bureaux de la Mission Locale.
On constate qu’il y a un statu quo justifié par la négociation et l´acceptation d’une institution financière qui a accepté selon le FNS de payer les actions des apprenants retardataires.
Le dernier module sera exécuté après installation des unités de production.

a-Exécution du projet

Ce projet pilote dénommé << Cuirs et peaux de Cote d’Ivoire >> (CPCI)est réalisé en partenariat avec le Fond National de Solidarité pour la promotion d’Emplois Jeunes(FNS)qui financera la construction des tanneries, les équipements, le besoin en fonds de roulement ;
-La Mairie d’Attécoubé qui offre le site d’implantation et finance les aménagements.
A ce titre, le Maire DANHO Paulin Claude, Président du CLIJ au nom de la municipalité s’est engagé à octroyer une subvention de 35 Millions comme quotte part de la Mairie.
-Le FDFP finance la formation des jeunes.
-La coopération Française subventionne une partie des équipements.
-Le Cabinet SIMPLEX-BUSSNESS Développement et Technologies for Africa SA assurera la formation des promoteurs.
La Maison des Chefs d’Entreprise(MCE) forte de son expertise en matière de recrutement a été sollicitée par la société SIMPLEX BDTA en vue d’assurer le recrutement des jeunes dans le cadre du projet << Cuirs et Peaux de Cote d’Ivoire >>.

En effet, ce projet après avoir fait objet d’une information nationale a vu la participation de 734 candidats, tous de nationalité ivoirienne et ayant l’âge compris entre 21 et 35 ans au plus.
Le niveau minimum exigé aux différents candidats est la classe de 3e de l’enseignement technique.
Au total, ce fût, 480 jeunes qui ont réussi brillamment au test de recrutement avec un repêchage de 05 candidats.

-Formation des associés

Les candidats retenus pour la formation devront obligatoirement verser la somme de cent mille francs(100.000 f) CFA comme apport au capital de la SARL à constituer.
-Cette formation portera à la fois sur les aspects de gestion administrative et comptable et sur les aspects des pratiques de production.
Ainsi, un manuel de gouvernance sera élaboré avec la contribution des associés pour servir de guide en matière de gestion collégiale d’une entreprise.

b-Bilan
Le projet << Manufacture Cuirs et Peaux de Cote d’Ivoire >> initié par l’équipe projet de la Plate Forme de Service est dans sa phase active après que le Président du CLIJ ait adressé un mémorandum à l’équipe projet. Ce mémorandum interpellait l’équipe projet sur le retard que connaissent le projet et le chronogramme d’exécution préétabli.
Après les différentes formations théoriques au Groupe AVICENNE, les jeunes apprenants doivent signer les statuts des trente (30) SARL qui composeront la << Manufacture Cuirs et Peaux de Côte d’Ivoire >> avec le notaire commis par le FNS en occurrence Maître HAPALI.
Cependant,le projet a connu un Léger retard dans son exécution parce que certains jeunes n’ont pu verser la somme de 100 000 francs requis par le Fonds National de Solidarité. Par conséquent, blocage au niveau de la constitution des SARL et des Groupements d’intérêts économiques. De ce fait, la commande des équipements ne peut s’effectuée.

Ainsi, pour palier à ce problème, le FNS a signé un partenariat avec la Banque Régionale de Solidarité (BRS) qui avancera les 100 000 francs des retardataires, remboursable 3 mois après le démarrage des activités. Á ce sujet un protocole d’accord est en train d’être signé entre la dite banque et les bénéficiaires du prêt supervisé par le Notaire Maître HAPALI avec la signature des statuts et règlements intérieurs des différentes SARL.

2-Le projet << ESPOIR Jeunes >>

Ce projet consiste à insérer les jeunes diplômés de l’enseignement supérieur ayant un niveau minimum BAC+2 dans les structures à économie sociale à savoir les ONG, les Associations de développement communautaire, les groupements d’intérêt Economique,les coopératives, les Fondations etc. Il est à noter que ces jeunes perçoivent une indemnité mensuelle due par la Plate Forme de Services sur une période de 1 an.
 Depuis le 1er juillet 2008, cette mesure au niveau de la commune a mis 17 jeunes au total en activité dans des structures à économie sociale pour une durée d’un (01) an. Le suivi, l’encadrement et la paye des jeunes sont effectués par le Centre de Gestion Agrée (CGA) commis par le FDFP.

OBJECTIFS

Les jeunes retenus après l’entretien devront faire cas de leurs expériences en vu de développer la structure d’accueil. ils passeront pour experts dans la mesure où ils mettront leur formation en pratique quitte à apporter un plus dans cette structure d’accueil. En contrepartie, ces structures devront faire signer des contrats d’embauche à ces jeunes pour assurer la pérennisation de la mesure. C’est en cela que se résume l’idée de la mesure ESPOIR – Jeunes.

EXECUTION DU PROJET

a- Différentes structures sollicitées.

Parmi les différentes structures d’accueil recensées, neuf(09) ont été retenues selon les critères imposés par le FDFP:
   1-ONG TRO YO Fai
   2-ONG cri du cœur international
   3-ONG fraternité sans limite
   4-ONG AFA lumière
   5-ONG midi inter
   6-coopérative AFA lumière
   7-Fondation AMAN international
   8-LANAYA International
   9-La Chambre des Métiers

b- Nombres de jeunes recrutés et leurs structures d’accueil
Ce sont plus de deux cent jeunes qui ont déposé leurs dossiers pour l’entretien. Après celui-ci, le comité de sélection a décidé de recruter dix sept (17) jeunes en vu de les orienter vers les structures d’accueil sollicités. Ces jeunes avaient des profils différents entre autre :
La comptabilité, la communication, le secrétariat, la gestion de projet, le tourisme, l’informatique, le commerce.

tourisme, l’informatique, le commerce.


NOMS ET PRENOMS

QUARTIERS

CONTACTS

STRUCTURE D’ACCUEIL

OGRUI Franck Rodrigue

Locodjro

08-13-34-91
66-37-18-10

ONG AFA LUMIERE

BEUGRE Atcho Ecclésiaste

Saint-Joseph

05-75-60-65
03-42-52-50

Coopérative AFA LUMIERE

SAGBRA Bewnetthz Agnès N’Sou Epse KOUADIO

Jérusalem

47-25-04-75

ONG MIDI INTER

KOUAME Donald

Cité-Fairmont

07-21-01-01

Fondation AMAN INTER

N’Guessan Patricia

La Paix

07-37-88-12

Coopérative AFA LUMIERE

IBO Ibo

Locodjro

07-27-31-39

Coopérative AFA LUMIERE

AKRE Gabriel

Agban-Village

04-80-54-82

ONG MIDI INTER

AMOIKON Etienne Florient

Cité-Fairmont

08-32-19-22

LANAYA INTER

BAYALA Koffi Paul

Jérusalem

08-28-67-37
06-14-55-99

ONG MIDI INTER

MABO Ange Mireille

Jérusalem

09-11-71-08

ONG TRO YO FAI

KONE Miriam

La Paix

07-27-21-15
02-03-15-75

ONG TRO YO FAI

KOUADIO Alexis

Mosquée

07-41-60-31

Fondation AMAN INTER

TIEMI Ahoué

Ecoles

07-32-47-60

ONG ODAFEM

OUATTARA
Aboubacar

Saint-Joseph

07-80-52-78

ONG Fraternité Sans Limite

KOUTOUAN Grace

Agban-Village

05-15-76-93

ONG CEC

YAPI Brice Martial

La Paix

08-68-13-07

ONG Fraternité Sans Limite

NB : parmi les dix sept (17) jeunes recrutés, quatorze (14) ont été insérés. Cependant, trois jeunes attendent encore pour les raisons suivantes :
- ils ont été retirés de la structure d’accueil
- la structure d’accueil a désisté au dernier moment

Aussi, la Mission Locale a initié en même temps que le CGA des inspections dans les différentes structures d’accueil pour un suivi et une évaluation de ce projet. L’inspection s’est ténue le mercredi 26 novembre 2008.Les structures qui nous ont accueilli sont : La Chambre des Métiers, ONG Fraternité Sans Limite, ONG Midi Inter, ONG TRO YO FAI et ONG, Coopérative AFA LUMIERE. Cette mission a tourné autour du bilan des activités des jeunes qui y officient et sur le protocole d’accord concernant le principe final du projet entre les responsables et les jeunes.

-Situation dans les différentes structures d’accueil
La plus part de ces structures d’accueil se disent satisfait du travail accompli par les jeunes. Cependant, il faut souligner le problème d’incompréhension et de mauvaise organisation au niveau de l’ONG cri du cæur. De ce fait, les 3 jeunes qui y exerçaient ont été mis à la disposition de l’ONG Fraternité sans Limite. Le responsable a d’emblé apprécié le travail des jeunes mais, il a hésité à signer le contrat d’embauche ; estimant que le contrat devrait lui être soumis bien avant l’arrivée des jeunes. Il a expliqué le fonctionnement de son ONG et le manque de financement disponible. En somme il n’ose pas engager tous ces jeunes sans consulter son conseil d’administration.
Un appui financier et matériel a été sollicité par les ONG AFA Lumière et TRO YO Fai. Les responsables ont passé en revu le travail fait par les jeunes et en ont fait parfaite impression.
<< La chambre des métiers >> semble être la seule structure capable d’embaucher le jeune mis à leur disposition.
Enfin, il revient au CGA de faire le suivi de cette inspection afin de mettre tous les contrats à la signature du président du CLIJ pour validation.

BILAN

Après toutes ces explications il serait intéressant de dire que la mesure << Espoir Jeune >> a permis à certains jeunes de sortir d’une léthargie et d’une confusion socioprofessionnelle. Cette mesure a permis à la Mairie d’Attécoubé de réaliser combien les jeunes ont besoin d’être orientés, formés et insérés. Cependant,

Espoir Jeune regorge des limites. La plus part des structures rechignent l’opération de signature de ce contrat. Dans ce cadre on ne pourrait totalement positiver ce bilan en ce sens que l’idée même du projet n’a pas été réalisée. A la longue, il faudrait consulter les structures capables d’assumer.
NB : 3 ONG ne font plus partie du projet à savoir ONG LANAYA INTER, ONG ODAFEM et L’ONG CEC.


3-Le Projet << AGR >>

La population, après informations reçues à la radio et lors des différentes rencontres avec le Maire sur l’importance des AGR, s’est ruée vers le service projet de la Mairie. Suite à la réception des différents projets et d’une étude de faisabilité,seules celles qui cadraient avec le plan communal de développement ont été retenues. Elles sont au nombre de quinze(15) et ont par la suite été transmises au FNS pour un éventuel financement.
la liste des AGR retenus.

PROMOTEURS

PROJETS

CONTACTS

01

Fondation Dr Robert Fiadje pour la qualité

Création d’un restaurant de qualité

20-37-98-54
07-07-37-57

02

AGOUSSI Akressé
JOSUE Clément

Installation d’une mini imprimerie

01-10-99-67

03

AL MOUWAHHIDOUN

Lavage auto

08-32-33-71

04

GNONROU Félix

Location de bâches, chaises et sonorisation

 

66-37-93-80

05

YAPI BROU Abbé
Hyppolite
YAO Konan
YAPI Brou Prudence

Commerce

 

06

Association << Dynamique Attécoubé3 >>

Installation et équipement d’une brigade de salubrité

20-37-98-54
07-07-37-57
05-77-37-57

07

Mouvance Active Pour DANHO Paulin

Unité de vente de poissons et de viandes congelées

07-41-37-87
08-04-86-57

08

N’DA Kouakou D.

Commercialisation produits alimentaires

07-35-03-76

09

ANOUMAN Serges Guillaume

Création d’un cyber café

07-14-77-98

10

Association des Femmes Abbey

Distribution de gaz domestique

05-39-09-58

11

COULIBALY Nibontinnin
ABLEDAN N’dékré Joseph Euloge

Création d’une maison de distribution de recharges et de kits

04-26-07-06
02-60-82-66
04-34-71-42
08-27-74-37

12

FONDATION Dr Robert FIADJOE pour la qualité

Installation et équipement d’une brigade de sécurité

20-37-98-54
07-07-37-57

13

KONAN Aya Madeleine

Construction du centre de Formation Notre Dame de Toute Grace

 

07-80-42-41

14

Coopérative des femmes Attié d’Attécoubé

Commercialisation produits vivriers

07-68-14-58
20-38-05-16

15

IRIGUI Tcholéon Larissa

Création d’un business center

09-77-97-63
05-18-00-81

16

LEBA N’douba Paul
BAMBA Kovagnanvassidiki

Projet de création d’une unité de production et vente de produits rafraichissants

07-15-47-20
23-53-79-75
05-33-82-20

OBJECTIFS

Les Activités Génératrices de Revenus (AGR) ont été initiés pour permettre à la population de pouvoir se prendre en charge. Une fois menées celles-ci permettront à leurs bénéficiaires d’être indépendant financièrement, mais aussi de participer à la vie économique de la commune. Par ailleurs, leur initiation répond aux besoins de réduction de la pauvreté ; ce qui épouse l’idée de l’équipe municipale dirigée par le Maire DANHO Paulin Claude.

REALISATION

La liste des AGR a été transmise au FNS pour un financement.

BILAN

A ce stade, les différentes idées de projets des jeunes qui remplissaient les conditions établies par la PFS ont été présent&es au CLIJ puis transmis au FNS. Cependant, la commission de sélection estime que les projets qui leur ont été soumis n’ont pas été bien montés.

BILAN GENERAL

A ce jour, les efforts fournis par la Plate Forme de Service pour l’insertion des jeunes semblent trouver satisfaction au vu de ces résultats.
Cependant, force est de constater les insuffisances des projets dans leur exécution.
A cet effet, on peut citer le projet << Cuirs et Peaux >> qui a connu un bon démarrage à travers l’engouement des jeunes. Il faut saluer l’idée du FNS relative à l’implication de la Banque Régionale de Solidarité pour le prêt de 100 000 francs accordé aux retardataires. Dès lors il serait souhaitable que le démarrage soit effectif.
Toutefois, il faut apprécier l’idée de la PFS dans sa lutte contre le sous-développement et la résolution de la problématique de l’insertion des jeunes.
Le projet << ESPOIR Jeunes >> en est une parfaite illustration.
En effet, ce projet a pu insérer 14 jeunes sur 17 retenus qui, aujourd’hui, sont en plein exercice dans les structures d’accueil et dont les prestations sont appréciées à tous les niveaux.
Enfin de compte, nous retenons que des efforts sont fournis par la PFS et ses organes affiliées que sont la mission locale et le CLIJ pour transcender les différents problèmes rencontrés dans la phase pilote des projets.

III/ PERSPECTIVES

La PFScompte rentrer dans la phase d’exécution des différents projets dès que les obstacles rencontrés dans sa phase pilote auront trouvé des solutions après l’atelier du 19 décembre 2008 à Yamoussoukro. Et cela, pendant l’année 2009 selon le chronogramme d’exécution qui sera établi.

CONCLUSION

De ce qui précède, nous pouvons retenir un engagement réel de la PFS au niveau de l’insertion sociale de la jeunesse. Elle est aidée dans sa tâche par les organes que sont la Mission Locale et le CLIJ qui, ensemble, essaient de converger.
Quant aux projets réalisés au cours de l’année 2008, ils sortent maintenant de leur phase pilote pour entrer dans la deuxième phase qui est celle de leur exécution.

A travers diverses actions et initiatives, le gouvernement ivoirien a exprimé sa volonté et son engagement en faveur de la promotion d’emplois Jeunes.
S’inscrivant dans cette dynamique, quatre organismes publics - le FDFP, l’AGEFOP, l’AGEPE, et le FNS - agissant dans le domaine de la formation professionnelle et de la promotion de l’emploi, ont décidé de mettre en synergie et en complémentarité leurs expertises â travers la Plate-forme de Services, à l’effet de proposer des réponses efficaces, opérationnelles et pérennes à la question centrale de l’insertion professionnelle des Jeunes.
Le dispositif Plate Forme de Services pour l’insertion socio professionnelle des Jeunes par l’activité économique entend ainsi contribuer, d’une part à l’insertion et la réinsertion des populations Jeunes fragilisées par le conflit et/ou l’absence d’activités viables et pérennes et, d’autre part, au développement socio-économique des territoires dans une perspective de création de richesses et d’amélioration du cadre de vie et de l’environnement.
Il a été expérimenté sur sept localités afin de produire des standards susceptibles d’être répliqués sur l’ensemble du territoire national. Il se développe autour d’un cadre de management stratégique et opérationnel composé de deux entités articulées :

  • Une entité nationale de type associatif, dénommée Plate-Forme de Services Côte d’Ivoire en abrégée PFS-CI qui assure une mission globale d’ingénierie, d’orientation stratégique, de coordination et d’appui aux entités territoriales ;
  • Une entité territoriale de type associatif à proximité des collectivités locales (Elus, acteurs économiques, Jeunes, artisans et population) dénommée Plate Forme de Services Locale. Il est constitué entre ceux qui adhèrent aux statuts, une association apolitique et à but non lucratif, régie par la loi n°60-315 du 21 Septembre 1960 relative aux associations.

Dans la localité d’Attécoubé, cette Association visée à l’article 1er des statuts et règlements intérieurs est dénommée : Plate-Forme de Services D’Attécoubé en abrégée PFS−Attécoubé.

        • Les mesures
  • Mesure cuirs et Peaux de Côte d’Ivoire

Le projet consiste à transformer les peaux d’animaux issues des abattages réalisés sur le District d’Abidjan en cuir. Les Jeunes pris en compte dans ce projet sont constitués en unités de transformation et installés à leur propre compte.

  • Résultats

480 Jeunes sont pris en compte par le projet
10 Unité de transformation (tanneries)
NB : ce projet est en cours d’exécution

  • Mesure Espoir- Jeunes

Elle consiste à mettre les jeunes diplômés des universités et grandes écoles à la disposition des structures à caractères économiques et sociales (ONG ;COOPERATIVES ET FONDATIONS) pendant une période de 12 mois, au cours de laquelle les jeunes devront apporter leur expertise aux structures d’accueil en vue d’une éventuelle contractualisation à long terme (embauche).
Ils bénéficient en outre de la part de la PFS-CI, d´une indemnité mensuelle de 120.000 F.CFA tout au long des 12 mois.

  • Résultats 

Nombre de jeunes pris en compte :
Conformément au principe de base du projet 14 sur les 17 retenus ont effectivement travaillé pour les structures d’accueil.

  • Mesure DACA (Démarche d’Accompagnement à la Création d’Activité).

Elle consiste à recueillir et analyser les projets bancables en vue d’un éventuel financement.

  • Résultats 

Nombre de projetsretenus : 21
06 projets parmi les 21 proposés au FNS ont été retenus pour financement pour le compte de l´année 2008.
NB : Jusqu´à ce jour aucun de ces projets n’a été financés

  • Mesure DAPE (Démarche d’Accompagnement à la Professionnalisation dans l’Emploi)
  • Régie des Services Territoriaux (RST)

Elle est une passerelle d’insertion à travers laquelle les jeunes sont formés dans les corps de métier (menuiserie ; maçonnerie ; peinture ; électricité ; étanchéité ; plomberie ; collecte des ordures ménagères et dans l’entretien des espaces verts) pour l’aménagement du cadre de vie. Ils bénéficient aussi de la part de la PFS-CI, d’une indemnité mensuelle de 20.000 F.CFA, d’une épargne mensuelle de 5.000 F.CFA et d’une couverture médicale tout au long des 06 mois. Ils sont regroupés en coopératives afin de faciliter le financement et leur insertion définitive en PME.
NB :Des attestations ou Diplômes leurs sont remis à la fin de la formation. Il faut cependant rappeler que les jeunes ont bénéficiés d’une formation à deux volets : Théoriqueet Pratique.

  • La formation théorique

C’est une formation bi phasique, elle porte en premier sur la formation dans les différents corps de métiers et en second lieu sur une initiation en montage de projets en vue de leur insertion individuelle ou collective.

  • La formation pratique

Elle a majoritairement consisté à rénover les bâtiments et espaces verts en mauvais état au sein de la commune. Comme illustré sur ces photos ci-dessous.

  • Résultats
Nombre de jeunes retenus: 50 

NB : (Le projet est en cours de réalisation.)

  • 42 sur 50 Jeunes ont achevé leurs différentes formations dans le domaine de la maintenance des bâtiments publics (25 jeunes)(peinture, électricité, maçonnerie, menuiserie, plomberie et étanchéité) et entretien des espaces verts (17 jeunes)
  • Les 08 autres Jeunes ayant fini leurs formations théoriques débuterons la pratique à travers l’activité de pré collecte et gestion des ordures ménagères dans les jours à venir.

La Plate Forme de services Attécoubé, de ce fait, contribue à l’amélioration des conditions de vie des populations. Elle lutte contre la pauvreté tout en réduisant le taux de chômage, en créant un pôle de développement et en facilitant l’insertion socioéconomique des jeunes.
Tous les jeunes orientés vers la mission locale respectent un processus qui débute par la prise de contact (l’accueil et informations) et l’enregistrement dans un logiciel qui trace le parcours du jeune depuis le début de l’orientation jusqu’à son insertion définitive. Ce processus technique est appelé Démarche d’Accueil, d’Informations, de Promotion et d’Orientation(DIPAO). Ces jeunes sont par conséquent orientés vers les projets d’insertion qui correspondent à leur profil, leur compétence et leur ambition.
De plus, en tant que guichet unique de l’insertion au niveau local, la mission locale, en collaboration avec certaines entreprises et les structures qui travaillent dans le domaine de la promotion de l’emploi et la formation professionnelle, veillent à trouver une suite favorable aux différentes requêtes de stages et demandes d’emploi.

  
  

  • A travers la Démarche d’Accueil, d’Informations, de Promotion et d’Orientation (DIPAO)
  • Le Projet AGEROUTE

Dans le cadre de l’exécution de la politique national d’insertion des jeunes, le président de la République a procédé au lancement du projet THIMO (Travaux à Hautes Intensités de Main d’æuvres) en Décembre 2011 dans la commune d’ATTECOUBE. Ainsi ce projet THIMO renferme plusieurs secteurs d´activités comme le curage des caniveaux, l’entretien routier etc . En collaboration avec l’AGEROUTE, les jeunes sont recrutés pour l’entretien quotidien des caniveaux et des routes dans les communes. C’est le cas de la commune d’ATTECOUBE

  

♦LE PROJET DE L’ONGGREEN ACT
En qualité d’ONG INTERNATIONAL, GREEN ACT a été retenu dans le contrat de désendettement et de développement pour financer les projets des Jeunes.
A ATTECOUBE, l’action de GREEN ACT a été mené dans la collecte des déchets plastiques.